Faire graver un ex-voto

  

Poser un ex-voto, à quoi ça sert ?

Les bienfaits reçus des mains maternelles de Marie ne tarissent pas ! Grâces de prières et de paix intérieure d’abord, grâces de conversion et de protection, grâces de guérison aussi... osons le dire ! Elle donne sans se lasser, comme elle l’a promis il y a plus de 136 ans. Depuis quelques mois, plusieurs d’entre vous demandent de pouvoir poser un ex-voto. Cette pratique avait été un peu abandonnée depuis une vingtaine d’années. Voici quelques éclairages sur cette dévotion, qui est loin d’être désuète ! 

Qu’est-ce qu’un ex-voto ?

Un ex-voto est une offrande faite à Dieu, à la Sainte Vierge ou à un saint, en demande ou en remerciement d’une grâce obtenue. Etymologiquement, la locution latine, ex-voto signifie « d’après le vœu », ou encore, « conformément à ce qui a été souhaité ».

En fonction des traditions locales, ces offrandes peuvent prendre de multiples formes : statuettes, tableaux, maquettes, ou plus fréquemment, plaques de marbre gravées que l’on place dans un lieu vénéré (église, chapelle, monument etc).

A Pellevoisin, la Sainte Vierge apparaît avec un ex-voto.

A Pellevoisin, la Sainte Vierge apparaît elle-même avec un ex-voto dans ses mains dès la première apparition. C’est un fait tout à fait particulier et assez unique dans l’histoire des apparitions mariales en France. Elle se présente ainsi au chevet d’Estelle Faguette lors de son agonie, afin de l’encourager dans l’offrande au Christ de ses souffrances. Ecoutons Estelle : « Je vis entre elle et moi une plaque de marbre blanc que je reconnus pour être un ex-voto. Je lui dis : ‘Mais, ma bonne Mère, où faudra-t-il le faire poser ? Est-ce à Notre-Dame des Victoires, à Paris, ou à Pellevoi… ?’ Elle ne me donna pas le temps  d’achever le mot Pellevoisin, qu’elle me répondit : ‘A Notre-Dame des Victoires, ils ont bien assez de marques de ma puissance, au lieu qu’à Pellevoisin, il n’y a rien, ils ont besoin de stimulant’ » (1ère app.).

Lors de sa guérison miraculeuse, Estelle découvrira l’inscription gravée sur la plaque de marbre blanc : « J’ai invoqué Marie au plus fort de ma misère, elle m’a obtenu de son Fils ma guérison entière » (5ème app.).
 Cet ex-voto signé et daté a été reproduit dans l’église de Pellevoisin et dans la chapelle des apparitions, à l’emplacement du lit d’Estelle dans le coin de sa chambre. 

Pourquoi aujourd’hui faire graver un ex-voto ?

Les raisons pour faire graver un ex-voto sont nombreuses, nous pouvons néanmoins distinguer trois types de motivation :

  • D’abord une démarche de reconnaissance. C’est le cas le plus fréquent. Je viens à Pellevoisin pour vivre une démarche de pèlerinage et de conversion personnelle. Avec foi, audace et abandon, j’écris à la suite d’Estelle Faguette une lettre à la Sainte Vierge, pour demander telle grâce particulière. Quelque temps après (voire quelques années !), exaucé dans mon désir, je souhaite remercier concrètement celle qui a écouté et accueilli ma prière. Les mots « merci », « action de grâce » et « reconnaissance » reviennent le plus souvent sur les inscriptions des ex-voto.
  • Un certains nombre d’ex-voto sont posés également comme un cri vers le Ciel, afin de remettre à Dieu et à la Sainte Vierge, une situation désespérée, une demande particulière douloureuse. L’ex-voto est alors présenté comme une supplication perpétuelle. On peut lire cette inscription sur une plaque de la chapelle : « Mère de Miséricorde, venez à notre aide ».
  • Enfin, par un ex-voto, un fidèle peut exprimer d’une manière concrète son appartenance filiale à l’égard de la Vierge Marie, comme une consécration. Voici un exemple : « A Notre-Dame de Pellevoisin. Ma vie lui appartient ».

Une démarche personnelle… 

Notre société, très conditionnée par la communication rapide et éphémère, a besoin de signes concrets et forts. A l’ère du texto et du mail que l’on envoie et que l’on efface en deux coups de clic sur notre téléphone portable, poser un ex-voto est une démarche marquante, qui s’inscrit dans le temps et dans un lieu précis. L’ex-voto est gravé, daté et signé dans le marbre, il est scellé pour toujours dans un lieu précis : telle chapelle, tel sanctuaire. C’est quelque chose de moi, un « présent » que je veux laisser en un lieu qui m’est cher dans ma vie chrétienne.

et un témoignage pour l’Eglise 

L’ex-voto représente aussi un témoignage pour tous ceux qui passeront à Pellevoisin. Je ne suis pas seul dans ma démarche de pèlerinage : il y a tous ceux qui m’ont précédé et qui, comme moi, sont venus le cœur un peu lourd en implorant la miséricorde divine. Quelle belle illustration du mystère de l’Eglise et de la communion des saints : on se soutient les uns les autres, on s’entraîne dans l’espérance ! 
Depuis 1876, les ex-voto ont recouvert les murs de la chapelle, de l’église et des sacristies de Pellevoisin. La Sainte Vierge a toujours été fidèle à l’égard de sa promesse : « Vois les grâces que je répands. » (15ème app.)

Informations pratiques
Et maintenant, comment faire si je souhaite poser un ex-voto à Pellevoisin ?

  • Porter votre projet dans la prière pour que votre démarche ait du sens.
  • Ecrire au père Recteur du sanctuaire la raison de votre demande. Ce courrier sera conservé dans les archives du Sanctuaire. 
  • Nos ex-voto doivent être réalisés par la Société ROBINAT BROUILLARD afin de garder une certaine unité. Voici l’adresse : 
    60 rue des Etats-Unis 
    36000 CHATEAUROUX 
    Tél. 02 54 34 02 31
  • Coût approximatif : entre 200 et 400 euros, suivant le texte et les enluminures.
  • Il est nécessaire de faire graver la date et le Cœur Sacré de Jésus avec ses couleurs.