Les 5 lieux d’apparition du XIXème siècle en France

carte de France des 5 lieux d apparition

1876 : Pellevoisin

En 1876, Marie apparaît à Pellevoisin (Indre) à Estelle Faguette, une jeune femme atteinte de péritonite tuberculeuse en fin de vie, et lui annonce sa guérison qui deviendra effective à la cinquième apparition. Elle lui présente ensuite le scapulaire du Sacré-Cœur et lui demande de le faire connaître.

Le récit des apparitions

Notre histoire avec Marie

Le site du sanctuaire de Pellevoisin

1871 : Pontmain

Dans la nuit du 17 au 18 janvier 1871, Marie apparaît à 3 enfants dans le petit village de Pontmain en Mayenne et, au même moment un message s’inscrit dans le ciel : « Mais priez mes enfants, mon Fils se laisse Toucher. Il vous exaucera en peu de temps ». Pendant ce temps, les troupes prussiennes qui ont envahi la France, s’arrêtent à Laval et les enfants du village reviendront tous sains et saufs quelques jours plus tard. Marie rappelle l’importance de la prière persévérante et sauve ce jour là la France d’un grand danger.

Le récit des apparitions

Le site du sanctuaire de Notre Dame de Pontmain

1858 : Lourdes

Le 11 février 1858, Marie apparaît à Bernadette sur les bords du Gave et l’invite silencieusement à prier. Quelques jours plus tard, Elle lui dira son nom « que soy era immaculada councepciou » (Je suis l’Immaculée Conception). Bernadette qui vient à peine de débuter son catéchisme, va redire au curé Peyramale cette phrase qu’elle ne comprend pas et fléchir ainsi les doutes du curé. Marie vient ainsi confirmer ce que l’Eglise a proclamé quelques années plus tôt, le 8 décembre 1854, par le dogme de l’Immaculée Conception. Elle a choisi Bernadette comme messagère parce qu’elle était la plus petite et la plus faible enfant de la région (un peu comme Estelle).

Le récit des apparitions

Le site du sanctuaire de Lourdes

1846 : La Salette

Le 19 septembre 1846, Marie apparaît à deux enfants, Mélanie et Maximin, sur la montagne de La Salette. Elle pleure et va révéler aux enfants ses secrets : « On ne respecte plus le dimanche, jour du Seigneur, on jure sans cesse en ne respectant pas le nom de mon Fils. Si mon peuple ne se convertit pas, il lui arrivera de grands malheurs. Je ne peux plus retenir le bras de mon Fils » (cf Pellevoisin).

Le récit des apparitions

Le site de Notre Dame de la Salette

1830 : Paris Rue du Bac

Le samedi 27 novembre 1830, la Vierge Immaculée apparut à Sainte Catherine Labouré, Fille de la Charité. ELLE lui confia la mission de faire frapper une médaille dont Elle lui révèlera le modèle. Toutes les personnes qui la porteront au cou, avec confiance, et réciteront avec piété cette prière “O Marie conçue sans péchés, priez pour nous qui avons recours à vous”, jouiront d’une protection spéciale de la Mère de Dieu et recevront de grandes grâces. Le globe que Marie tient dans ses mains représente le monde entier, spécialement la France et chaque personne en particulier …. « Les rayons sont le symbole des grâces que j’accorde à ceux qui me le demandent » (cf. Pellevoisin : le scapulaire et la pluie de grâces qui tombent des mains de Marie)

Le récit des apparitions

Le site de la chapelle Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse